Le Serpent vagabond

24 février 2008

Tag the Tag

bon merci à toi ami Gardois, il faut que je me motive pour écrire dans ce blog. Le but du jeu est donc de citer : "six choses/habitudes/tics non importants sur vous-même". Ben tiens, rien que ça ....
bon on commence :
- Dans la catégorie Tic : après avoir lacé mes chaussures je touche *toujours* le bout de ma chaussure. Pourquoi, je n'en sais rien, sans doute pour m'assurer que mon pied est bien dedans......
- Quand je vais travaillé le matin, je met toujours à 8h10 le "Hit des radars" de la radio locale, histoire de me pas me faire (encore) flashéa
- je fonds devant tout ce qui est félin et fait miaou, quand en plus c'est tout petit, je vous raconte pas ;)
- Je suis complètement accro à Drake Master, 'faut que je pense à faire exorciser mon ordi
- Quelque soit la personne qui me réveille avant le réveil, elle se prend un coup de pied (au mieux)
- Le vendredi soir c'est NCIS et pis c'est tout

voilà quelques trucs en vitesse et bonne fin de week end tout le monde





Posté par Skat à 17:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]


04 décembre 2007

Ne jamais laisser un chat regarder Dragon Ball.

dragon_ball_z_budokai_tenkaichi_2_20061005

Non, ce n’est pas la dernière profession de foi de  Télérama ou de "Famille de France" associations diverses ayant voué les mangas et la japanime aux gémonies !

C’est une remarque très sensée (mais si…..) d’une femme très respectable, en l’occurrence ma môman. Elle met sur le dos de Dragon Ball et autres Saint Seiya  le caractère ultra-belliqueux de son chat. Il y aurait appris les techniques de combat pour terrasser ses nombreux adversaires. Et la répétition des scènes violentes aurait eu une influence très néfaste pour le développement de la sociabilité du petit félin. Personnellement je pense que l’agressivité est innée chez lui et que même les Bisounours auraient une influence néfaste sur lui, mais ça c’est un autre histoire.
Il est vrai que Roucky, mon chat historique, a été de tout temps fasciné par la télévision et les jeux vidéo. Mais je pense personnellement que c’est les couleurs et les mouvements qui l’attirent. Il regarde avec autant d’attention un animé qu’un match à Roland Garros, à part qu’après 3 heures de Nadal/Federer il dort à pattes fermées. Et c’est vrai qu’après un épisode de Saint Seiya il a plutôt tendance à vouloir sortir pour voir si un autre chat n’a pas envahi son sanctuaire, ça doit être son côté Gémeaux. ;)

 Il est évident que cette réflexion hasardeuse est le cri de désespoir d’une propriétaire de chat dépassée par les évènements. N’empêche lorsque vous allumez la télé et que passe un Animé guerrier penser aux enfants et aux chats qui regardent. Changer de chaîne, ne soyez pas complice de l’augmentation de la délinquance féline. ^_^

 

Posté par Skat à 09:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 novembre 2007

Double peine.

Non, je ne parle pas du thème cher aux droits-de-l'hommistes. Non, je parle des malades du cancer ou d'Alzheimer et des fameuses franchises médicales. Elles seront mises en place pour financer la recherche sur le cancer, Alzheimer et autres maladies-qui-font-peur. Enfin en théorie, car si c'est comme la trop célèbre automobile, les malades ne sont pas sauvés..... Ces franchises qui toucheront tous les actes paramédicaux, les transports sanitaires et les médicaments concerneront tout le monde. Tout le monde sauf  les enfants, les femmes enceintes et .... les bénéficiaires de la CMU. Quand aux malades des dites maladies et ben ils paieront. Comme tout le monde. Ils paieront pour leur maladie et à cause d'elle. La double peine. Une double peine qui mériterait des manifs monstres, des interventions enflammées de pipoles ou du réveil de l'oppposition (si tant est qu'elle vive encore). Et bin, non, personne pour s'en émouvoir, comme si tout était normal. Comme si dans notre société la maladie était une punition pour ceux qui n'auraient pas suivis les sacro-saintes règles des 5-fruits-et-légumes-par-jour et du pas fumer, pas boire, pas conduire,..... T'es malade, c'est de ta faute, paye! Cette mesure est tout simplement l'enterrement définitif du sacro-saint principe de solidarité qui régissait la Sécu dès sa création. Il n'y a pas plus injuste comme mesure. Mais non, les manif' sont réservées à la défense des "acquis sociaux". Oh, y'a bien une banderole ou 2 dans la foule contre les franchises, mais si peu. Chacun défend ces intérêts personnels, ses privilèges, son bout de trottoir... Mais il ne faut pas oublier que toute personne bien portante est un malade qui s'ignore... Ceux qui ont des œillères aujourd'hui, auront des surprises demain, quand il faudra passer à la caisse.

Posté par Skat à 17:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 novembre 2007

le chiffre du mois

196. Le chiffre du mois, celui du mois écoulé pour être plus précise. Le nombre exact de mes heures travaillées en octobre. Non, je n'ai pas décidé de suivre la fameuse maxime de notre vénéré Empereur (<---ceci est de l'ironie) "Travailler plus pour gagner plus". Encore que mécaniquement, j'ai effectivement gagné plus...... Non, juste le mois d'un d'un pharmacien adjoint-remplaçant-à-tout-faire qui enchaîne les remplacements, les assistanats et les kilomètres. Inutile de préciser que je suis sur les rotules et que j'accueille les jours "chômés" avec bénédiction. Et encore heureux que je n'ai pas appliqués les préceptes de Marie Antoinette Lagarde, notre bien aimée reine de l'économie, en me rendant au boulot en vélo.   Je sais c'est mauvais pour l'environnement, mais c'est meilleur pour ma vie étant donné la dangerosité des routes empruntées. Je vais pouvoir faire de jolis cadeaux à ma famille et à moi-même et après? Je vais être tout le mois de novembre à m'en remettre avant de (presque) recommencer en décembre... Et je ne vais même pas pouvoir prétendre à la retraite à 50 ans car mon métier n'est même pas pénible.  ^_^

Posté par Skat à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 novembre 2007

20 ans pour l'éternité

En ces temps de commémorations, j'apporte mon humble contribution. Je sais ça fait longtemps que je n'ai pas posté ici, mais le temps me file entre les doigts plus vite que les grains de sable de mon propre sablier...

IM_298471_Verdun

J'habite à quoi, 50, 60 km de Verdun. Mais jusqu'à récemment je n'y étais allé qu'en touriste, pour flâner ou travailler. Si la Seconde Guerre mondiale me touche personnellement, la Première ne suscitait tout au plus qu'une indifférence polie. Mais une amie de la famille venue du Poitou a voulu voir Verdun, son Mémorial, ses champs de bataille et l'ossuaire de Douaumont. Ce qui m'a frappé ce n'est pas l'alignement impeccable des innombrables croix blanches, ni l'empilement des os blanchis du sol de l'ossuaire. Même si les restes des malheureux combattants offerts à la vue de tous vous rappellent de manière implacable que nous sommes peu de choses sur cette terre. Non, ce qui m'a marqué, moi qui avait 26 ou 27 ans, ce sont les dates de naissance de tous ceux qui sont tombés. Ces dates gravées dans la pierre jaune de la voûte de l'Ossuaire. Tellement nombreuses qu'elles donnent invariablement le vertige, vous plaçant en plein milieu d'un catalogue funèbre minéral. Ils étaient tous nés en 1894, 1895, parfois avant, parfois après, mais guère plus. Pour nous, cela remonte loin, presque 2 siècles, pour eux cela faisait tout juste 20 ans. 20 ans et mourir, pour tout et pour rien. 20 ans pour l'éternité.


Posté par Skat à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 août 2007

Not an addict

It's not a habit, it's cool, I feel alive
If you don't have it you're on the other side
I'm not an addict (maybe that's a lie)

Je ne fume pas. Je ne bois pas. Je ne me drogue pas (enfin pas volontairement, car j'ai eu ma dose de substances morphiniques légales). Mais je joue. Attention, pas aux jeux d'argent (casino, loto...) pas au poker ni aux échecs, mais aux jeux vidéos. Je suis née la même année que les consoles de jeu (pour les curieux, google est votre ami). Je pense que ça influencé ma destinée. J'ai commencé par jouer sur la vieille console Atari d'un de mes cousins, puis sur la console Mattel d'autres cousins? Mes parents voyant mon intérêt mon alors offert ma propre console Atari. Puis il ya eu les petits jeux de poche, les ancêtres des Game Boy. Les consoles de jeu ont alors connu un éclipse, mais pas moi. J'ai continué à jouer sur les Amstrad des copines, puis sur les premiers PC démocratisés. J'ai ensuite pu m'acheter mon premier PC avec mes ous à moi, quand j'étais encore à la FAC. Et là, j'ai basculé dans un autre univers. A moi les jeux de rôle, les simulations Star wars, les Sim city.... C'est cela que ma véritable addiction a commencée. Le plus dur c'était de réviser pour les exams dans la même pièce que le PC, là dans mon dos qui me narguait. Mais ma mère me surveillait, pire que le lait sur le feu. Pourtant l'année universitaire commencée, j'oubliais le PC et ses jeux. Je ne l'ouvrais même pas le week-end.


Puis j'ai eu un grave accident qui m'a cloué au lit une paire de mois. Et pour m'occuper on m'a offert une Super NES (vive Zelda!). Puis j'ai eu aussi une Game Gear et un Game boy. J'ai amenée les 2 premières à Nancy lors de ma 5ième année. Mais pour ma défense, c'était l'année du Stage AHU, et il n'avait pas grand chose à réviser le soir (vive Secret of Evermore).

Maintetant, j'ai une vieille PS2 en plus de mon PC. Les jeux auxquels je suis le plus accro de sont les jeux de rôle type FFX ou Suikoden V. D'ailleurs, je pense que je ne vais pas commencer Dragon Quest tant que je serais fatiguée comme ça. Sinon je n'arriverais pas à être raisonnable. D'autant plus qu'il y a un jeu on-line qui m'occupe déjà assez bien. Je m'étais juré de ne jamais succomber aux on-line. J'ai réussi à éviter les MMORPG, mais j'ai succcombé pour ce jeux d'élevage de Dragon. Le lien était traitreusement en haut de ce blog-ci. Trahi par soi-même! Je vais faire un peu de pub, c'est ici :Drake Master.

dragons16

Posté par Skat à 21:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 août 2007

De quoi j'me mêle....

doudou_infirmiere_love_gd

Dans l'anonymat quasi général, notre bien aimée Sécu a pondu une nouvelle règle s'appliquant, mine de rien, à une ordonnance sur 2. "Ils" ont décidés de ne plus rembourser la majorité des préparations magistrales. La plupart d'entre nous se contenteront de hausser négligemment les sourcils et de dire: Et alors? Ben, et alors.... Ces préparations regroupent entre autres le cérat de Galien (bon, pas beaucoup de personnes connaissent...), le soluté de Millian (les mères et futures mères se rapprochent), l'éosine (ça se précise) et l'alcool modifié entre autres. Là les sportifs du dimanche se disent que mine de rien le prix de l'entorse a vachement augmenté et que le pansement alcoolisé 2/3 d'eau 1/3 d'alcool va leur rester sur l'estomac. Sans parler des diabétiques qui hurlent à l'hérésie, au meurtre et à la trahison. Mais ce n'est pas tout.
Les hauts responsables de la Sécu ont déremboursé il y a environ 3 ans, les spécialités dermiques contenant des antibiotiques. Les médecins ont alors prescrit des préparations magistrales remboursées (PMR) associant les 2. Et ces préparations dermatologiques qont de nouveau dans le collimateur de la Sécu. Ne pouvant dérembourser unilatéralement les PMR, "ils" ont décidés (asseyez-vous) d'exiger du médecin une inscription manuscrite "Préparation à but thérapeutique en l'absence de spécialités équivalentes disponibles" devant toute tentative de PMR, histoire de dire, "Coco, prend tes responsabilités sur ce que tu prescris." Car les PMR ne sont pas que des mélange de crème, ce sont aussi des gélules pour les bébés et les enfants quand les spécialités pédiatriques n'existent pas. Mais aussi des sachet, des sirops..... bref des trucs utiles.
Au début de l'application de cette nouvelle loi, de nombreux médecins, ont décidé que non et non, ils ne marqueront pas tout ce laïus. Mais devant le mécontentement de leurs malades, la plupart a fait marche arrière. Mais cela n'est pas encore parvenu jusqu'à l'hôpital, qui comme d'habitude vit sur sa planète et se fiche royalement de la médecine et de la pharmacie de ville.
Un de nos patient, bien atteint sur le plan dermato, a eu une prescription de mélange de pommade, mais évidemment sans le petit discours manuscrit. Je lui ai fait préparé sa pommade et avancé le produit en lui demandant de faire rëprescrire correctement par son médecin  la prép'. Ce patient était obligé de faire faire ses pansements à l'hôpital, car une infirmière de ville n'est pas capable de lui appliquer de la pommade et de faire des bandages (ce n'est pas de l'ironie, c'est une "vérité" ennoncée par un service de dermato). Lorsque le patient a expliqué à l'infirmière du service qu'il voulait une nouvelle prescription celle-ci a hurlée quelle comprenait pas pourquoi la pharmacie ne voulait pas tarifier la pommade, qu'on était des incapables, etc... Je n'ai répondu qu'une seule chose: De quoi j'me mêle? Chacun son job.
On a déjà assez de mal à tout  gérer, le malade, son ordonnance, les problèmes de Sécu, de mutuelle, de remboursement, pour que la pimbêche de service donne son avis alors qu'on lui demandait rien. Et je dois avouer autant les relations avec les infirmières libérales sont cordiales, autant celles avec les infirmières hospitalières sont tendues. Je ne ne dénigre pas leur travail, souvent fantastique. Mais en France l'hôpital et la Ville sont des domaines tellement éloignés l'un de l'autre dans leur vision des choses qu'il est inutile que l'un cherche à mettre des bâtons dans les roues de l'autre.

Posté par Skat à 22:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 juillet 2007

J'avais deux chats...

HPIM0149Il n'y a pas si longtemps j'avais imprudemment écris ici que l'histoire de Filou était une histoire qui se terminait bien. Mais Dieu dans sa grande humilité m'a rappelé un peu brutalement que rien n'est éternel, même pas la vie des petits chats.

Pendant 6 mois, 6 petits mois, j'ai eu 2 chats. Il y a à peine 2 semaines, Filou s'en est allé, nous laissant tous seuls, Kero et moi. Une vilaine cardiomyopathie a eu raison de lui. De la peine, beaucoup de peine et des regrets : si seulement on lui avait fait les bons examens avant, si seulement on avait pris sa maladie à temps... Mais je sais que ce n'est que l'astuce qu'à trouver mon cerveau pour me faire croire que c'était pas que la fatalité.
Certains trouveront outrancier de parler comme ça de la perte d'un simple chat. Je le vois dans les yeux de certaines de mes collègues qui n'ont jamais eu d'animaux. Mais ce n'était pas un simple chat. C'était mon petit chat, ma petite belette, mon p'tit gris..... Et je ne peux m'empêcher de penser à tout ce qu'on a partagé et pire encore ce qu'on a pas eu le temps de partager.
Toute peine est légitime. On ne mesure pas son chagrin à l'aune de celui des autres.

Posté par Skat à 20:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 juillet 2007

Une cigale en Lorraine

cigaleUne petite pensée cet après-midi pour mes amis du Sud......
Il fait froid, 13 °C sur le parking du centre Michel Edouard L..... cet après-midi. Et il pleut, un coup très fin, un coup à seau, puis un éclairci. Je rangeais les courses dans le coffre de ma Mazda quand j'ai vu un drôle d'insecte coincé dans la porte du coffre. Je l'ai montré à ma mère qui a déjà fait un tour au Sud Est de la  Loire (en fait moi aussi, mais m'en souviens plus, j'avais 2 ans ) et elle me l'a confirmé. Oui c'était bien une pauvre cigale de Provence décédée si loin de chez elle. Elle est sans doute remontée avec les courants chauds qui ont balayés la région en Avril. Et puis, elle est sans doute morte de froid. Ou alors elle s'est suicidée en voyant la couleur du ciel qui a viré au gris plombé. Enfin, tout ça pour dire que c'est comme une petite brise du Sud  qui a soufflé cet après-midi pour moi. Chalut à vous Galac' et Faucon, saluez le soleil pour moi.

Posté par Skat à 20:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 juillet 2007

Harry Potter et les reliques de la mort (qui tue)

HP7

Voici enfin le titre en français du 7ième et dernier tome des aventures du sorcier bigleux le plus célèbre de la planète. Et je dois dire qu’il est assez décevant, d’où mon jeu de mots à 2 centimes d’Euros. Pourtant, sitôt connu le titre en VO « Harry Potter and the deathly Hallows » des bataillons de lecteurs francophones s’éteint creuser la tête pour traduire fidèlement le titre.

En vain. Il ne fallait pas non plus s’attendre à un miracle, en voyant la traduction qui a été faite du premier tome « Harry Potter and the Philosopher's Stone ». En français ça donne « Harry Potter à l’école des sorciers ». Encore heureux que les personnages principaux ne sont que 3, sinon ils auraient été capables de nous pondre « Le Club des 5 fait de la sorcellerie ».

Il faut dire que le titre en anglais laissait déjà perplexe les britanniques eux-mêmes ; le mot Hallows étant fort peu usité. Les débats étaient animés, « Hallows » était-il un substantif, un adjectif …… Certains ont été exhumés Tolkien de sa tombe pour retrouver une utilisation du mot Hallows en tant que sanctuaire/mausolé (quand Gandalf parle des tombeaux des anciens rois du Gondor)

Hélas, trois hélas……. La loi commerciale a frappé et Gallimard n’a pas attendu que le livre soit édité en anglais pour que leur traducteur attitré ait une idée plus précise de la signification exacte du titre.

Enfin plus que 3 semaines à attendre pour lire le livre en anglais et savoir si le titre français et aussi ringard qu’il en a l’air.

Posté par Skat à 17:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]